Transport éléphantesque

Dans la série transport d’animaux, après les cochons, voici le transport d’éléphant ! Vu la taille (et le poids !) de la bestiole, vous comprendrez qu’on ne peut en transporter qu’un seul à la fois. Celui-ci a été croisé sur la route pour Ko Chang. Ko Chang était d’ailleurs sa destination finale (ça tombe bien, c’est l’île éléphant !) puisque après l’avoir dépassé, il nous a rejoints dans la file d’attente du ferry. On peut dire que c’est un éléphant voyageur et tout-terrain !

Niveau sécurité, comme d’habitude avec les Thaïs, je trouve que ce n’est pas terrible. Il suffirait que l’animal s’énerve un peu pour mettre le camion en difficulté et j’ai l’impression que l’éléphant n’aurait pas beaucoup de mal à enjamber l’arrière du camion. Enfin, peut-être que je surestime les qualités athlétiques de cet éléphant et peut-être appréciait-il ce voyage à travers la Thaïlande avec vue panoramique sur le paysage. Notons aussi la présence de son cornac (mahout) à l’avant du camion pour, je suppose, le calmer et le rassurer en cas de stress…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :