Khao Tham Sisiat A

Voici le karst où nous avons piégé la semaine passée. Je ne sais pas quel grain de folie nous a touchés au moment où nous avons décidé de grimper jusqu’à ce que nous pensions être une grotte en l’absence de chemin ou sentier avec les pièges sur le dos, mais nous devions être particulièrement motivés et optimistes à ce moment-là. Malheureusement, nous avons vite déchanté… Tout d’abord, la grimpette s’est avérée plus longue que prévu et il nous a fallu une bonne heure avant d’atteindre la grotte et ce ne fut pas de tout repos (je vous passe les détails) !  Ensuite, le peu de motivation et de courage qui nous restait quand nous sommes enfin arrivés a disparu quand nous nous sommes rendu compte que l’ouverture dans la falaise ne se prolongeait pas en grotte. Tout ça pour rien… Heureusement, la vue valait le coup d’œil !

Par dépit et pour se dire que nous n’avions pas fait tous ces efforts pour rien, nous avons quand même posé les pièges. Deuxième folie ! Car oui, cela signifiait que nous allions devoir effectuer ce parcours du combattant 3 jours de suite pour vérifier les pièges…

Ce massif karstique porte le nom de Khao Tham Sisiat A. Nous avons très vite transformé le A en Aaaahhh… Un Aaaahhh qui exprimait toute la difficulté du site et le désespoir qui nous habitait (enfin surtout moi) à l’idée de devoir grimper (et descendre, parce que descendre est souvent plus compliqué que monter) une fois de plus pour aller vérifier les pièges.

Mais j’ai tenu le coup et je l’ai fait, monter et descendre 4 jours d’affilée (ce qui nous prenait quand même près de 3h chaque jour) ! Même si évidemment je n’étais pas toujours de bonne humeur 😉 . Nos efforts ont été récompensés (c’était préférable pour ma santé mentale !) : 3 prises les 2 premiers jours dont un Leopoldamys !

Comme évidemment nous n’allions pas retourner à la voiture pour analyser les animaux et ensuite remonter les relâcher à l’endroit de leur capture, ce qui nous aurait quand même fait 2 allers-retours le même jour (ma mort assurée), nous transportions tout notre matériel jusqu’au-dessus. Et puis nous installions notre labo de terrain.

Des conditions de travail pas toujours idéales mais je peux vous garantir que ces rats ont eu droit au même traitement que les autres : remodelage de la forme des oreilles et prises de toutes leurs mensurations sans oublier un petit échantillon de sang. Ils n’ont manqué de rien, même pas du petit morceau de banane comme récompense de leur participation à mon projet !

J’étais soulagée de retirer les pièges de ce site après 3 nuits de piégeage. Ça m’a fait plaisir de me dire que je ne devrai plus jamais y mettre les pieds !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :