Tombé du ciel !

Certains jours, il est plus facile de faire des captures que d’autres.

Alors que nos pièges restent parfois désespérément vides pendant plusieurs jours et que nous attendons impatiemment une capture (quelle qu’elle soit, n’importe quelle petite bestiole nous ferait plaisir), il arrive parfois que tout soit très simple et que les animaux viennent à nous sans devoir faire trop d’effort… comme par exemple quand ils tombent du ciel !

Ainsi, alors que nous venions de finir d’examiner les deux rats capturés dans la grotte de Wat Tham Sua Noi (temple de la grotte du tigre), le moine, qui nous avait regardés travailler, nous signale, à deux mètres de notre table de travail, un bébé rat tout rose, apparemment tombé du ciel… ou plutôt d’un arbre accroché à la falaise du karst, quelques minutes auparavant.

 DSC03582

Ni une, ni deux, comme le bébé est mort et que nous ne pouvons plus rien pour lui, nous décidons de lui prélever un petit morceau de queue (ben oui, ses oreilles ne sont pas encore développées 😉 et d’augmenter le nombre de captures du jour. Evidemment, l’identification de l’espèce à laquelle appartient ce bébé est beaucoup plus compliquée qu’avec des individus adultes… Je ne suis même pas certaine qu’il s’agisse d’un « rat », les bébés rats, écureuils et tupaia se ressemblant beaucoup pour moi qui ne suis pas du tout experte en pédiatrie des petits mammifères. L’analyse de l’ADN du bébé nous permettra, une fois de plus, de résoudre l’énigme !

Dans un autre style, les rats écrasés sur la route (je vous épargne les photos) sont également une aubaine quand ils appartiennent à une espèce qui m’intéressent ! Et puis je trouve toujours très intéressant d’observer la réaction des passants qui me voient couper l’oreille d’un rat explosé sur la route avec tout le matériel nécessaire (gants, tubes, alcool, ciseaux de dissection,…). Disons que leur regard est plutôt perplexe et qu’ils se demandent si je ne suis pas une extraterrestre descendue sur terre pour prélever quelques échantillons terrestres avant de retourner les analyser dans mon vaisseau spatial…

Et puis toutes ces captures chanceuses compensent les pertes dues à la fuite, lors de leur manipulation, de rats capturés avant que j’aie le temps de leur couper l’oreille, comme cela nous est arrivé la semaine passée ! Dans ces cas-là, la frustration est grande et un rat tombé du ciel nous aurait fait plaisir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :