Les fourmis

Comme je n’ai vraiment rien de spécial à raconter concernant la mission et avant de continuer à vous présenter la faune karstique, voici un post hors-sujet à propos d’un des petits soucis quotidiens avec lequel il faut vivre en Thaïlande, les fourmis !

Ici, les fourmis sont partout à l’intérieur des habitations, même au 10ème étage d’un gratte-ciel à Bangkok. Ces fourmis minuscules sont équipées de radars sensoriels leur permettant de repérer la moindre miette de nourriture (solide ou liquide) qui traîne, avec une préférence pour tout ce qui est sucré. Une fois la source de nourriture repérée, une armée de fourmis affamées entre en piste pour venir se rassasier de façon très organisée, en colonnes. Et c’est là que les problèmes commencent.

Lorsque vous êtes vous-même affamé et que vous vous rendez compte que votre boîte de céréales, votre paquet de pâtes, votre gâteau ou que sais-je encore est envahi(e) par une colonie de fourmis, ça ne met pas forcément de bonne humeur…  A ce moment-là, plusieurs solutions sont possibles en fonction du degré de l’invasion…

– Eliminer les fourmis une à une jusqu’à récupérer une nourriture intacte. Mais cela demande une grande patience (ce qui est loin d’être mon cas quand j’ai faim…) et est impossible quand il y a vraiment beaucoup de fourmis.

– Manger les fourmis avec le reste. Je l’ai déjà fait, on ne sent pas la différence. C’est plus facile lorsque les fourmis sont cuites.

– Jeter la nourriture, en dernier recours et quand plus rien d’autre n’est possible.

Pour éviter l’invasion, plusieurs astuces sont envisageables (ben oui, quand on s’est fait prendre plusieurs fois, on fini par réfléchir à deux fois avant de laisser traîner de la nourriture…) :

– Principe de base, refermer hermétiquement tout sachet contenant de la nourriture ayant été ouvert, mais il faut vraiment que ça soit complètement hermétique pour que ça fonctionne.

– Mettre la nourriture au frigo, le plus simple mais ne convient pas pour tout.

– Suspendre la nourriture loin des murs, un cintre dans la garde-robe fait bien l’affaire.

– Isoler la nourriture sur une île, comme sur cette photo. Les fourmis ne nagent pas et n’auront donc pas accès à ce délicieux « sticky rice » !

 DSC03586

Comments
4 Responses to “Les fourmis”
  1. Julie dit :

    Excellent…ça m’a fait beaucoup rire…quelle expérience!!

  2. Alice dit :

    Oui, je suis devenue experte en prévention des fourmis 😀 Mais les Thaïs sont bien meilleurs que moi et d’ailleurs ce sont eux qui m’ont appris leurs trucs 😉
    Merci pour ton commentaire !

  3. J B dit :

    ça m’a fait bien sourire
    pour avoir vécu en brousse au laos, la technique simple est de faire une tablette dont les pieds trempent dans des boites de conserves remplies soit d’eau, soit de petrole
    c’était durant les années 60, et les sacs plastiques étaient encore rares !
    pour visiter le parc Khao Yai en 2,3 jours, est ce possible, quel équipements sur soi, et le fait on à pied ou en voiture

    merci d’avance pour votre réponse

  4. Alice dit :

    Merci pour ce truc anti-fourmis que je ne connaissais pas !

    Pour le parc de Khao Yai, il est tout à fait possible de le visiter en 2-3 jours. Pour l’équipement, prévoir de bonnes chaussures de marche, chemise à longues manches et un pantalon épais pour éviter les piqûres. En saison des pluies, de mai à octobre, les sangsues sont très nombreuses et il faut prévoir des chaussettes « anti-sangsues » (disponibles au Visitor Center du parc).
    Pour les moyens de transport, il faut savoir que les « bus » locaux vous déposeront à l’entrée du parc qui se trouve à une dizaine de kms du Visitor Center, du restaurant et des logements, point de départ de toutes les promenades. Il faudra donc « faire du stop » pour parcourir les derniers kms (beaucoup trop difficile à pied). Une fois arrivé là, tout peut se faire à pied. Des cartes avec les sentiers de randonnées sont disponibles au Visitor Center.
    J’espère que ces quelques renseignements vous seront utiles. Si vous voulez plus d’infos, je peux vous les transmettre par mail !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :