Oiseaux chanteurs et taureaux de combat

Les Thaïlandais sont très joueurs et friands de jeux de hasard, paris et autres concours, avec pas mal d’argent en jeu évidemment. Ici, dans le Sud, les passe-temps favoris des gens du coin sont les concours de chant d’oiseaux et les combats de taureaux avec paris !

Lorsque l’on traverse un village, 8 maisons sur 10 abritent des cages à oiseaux chanteurs.

DSC03547

Les jours de concours, on croise un très grand nombre d’oiseaux en route vers leur lieu travail et toutes les techniques de transport des cages sont bonnes : cage à l’arrière du pick-up, cage coincée entre les jambes du conducteur d’une mobylette, cage tenue à bout de bras par le conducteur d’une mobylette qui dirige alors son engin d’un seul bras (sur l’autoroute), deux cages tenues à bout de bras (une par bras) par le passager d’une mobylette (ben oui il est impossible de conduire une mobylette les deux bras occupés à autre chose… même en Thaïlande où tout est pourtant possible en matière de transport !).

DSC03545

Une fois arrivés sur le lieu du concours, les cages sont rassemblées et les paris pris.

DSC03890

 DSC03892

Je pense, mais n’en suis pas certaine, que les parieurs parient sur le nombre de chants de leur oiseau en un certain laps de temps. En tous cas, les observateurs ont l’air hyper concentrés et ça crient dans tous les sens (autant chez les oiseaux que les humains).

Le long des routes, on croise également beaucoup de taureaux attachés à un piquet et broutant l’herbe verte du bord d’autoroute en regardant passer les voitures et les oiseaux dans leur cage.

DSC03885

DSC03888

Ces taureaux bien gras et au poil brillant sont des taureaux de combat. Ils sont élevés, entretenus et chouchoutés pour être les meilleurs au combat. Ces combats ont lieu dans des « arènes » comme celle-ci.

DSC03884

Et évidemment les Thaïlandais parient sur le vainqueur.

Je suis assez étonnée que tant de familles de la région aient les moyens financiers d’entretenir grassement ces taureaux uniquement dans un but de divertissement. Ce serait inimaginable dans les provinces du Nord où des troupeaux de vaches élevées pour leur viande sont rachitiques.

Finalement rien de tout cela n’est très différent de nos combats de coqs et concours de chant de coqs bien de chez nous, mais bon ça passionne vraiment beaucoup moins les foules par chez nous qu’ici en Thaïlande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :