Singes cueilleurs de noix de coco

Le sud de la Thaïlande et la région de Chumphon en particulier sont riches en plantations de palmiers produisant des noix de coco. Mais récolter ces noix de coco à 5-6 m de hauteur n’est pas toujours aisé… Alors les Thaïlandais ont trouvé la solution, ils envoient les singes couper les noix de coco à leur place !

DSC

Ces singes sont en fait des macaques à queue de cochon (Macaca nemestrina), c’est cette espèce-là que j’ai étudié dans le parc national de Khao Yai (photos ici), j’étais donc assez intéressée de voir ces macaques au travail. C’est chose faite depuis quelques jours lorsque nous sommes passés à côté d’une plantation dans laquelle travaillaient quatre singes et leurs maîtres qui étaient tous contents et fiers de me faire découvrir leur travail.

Au niveau de la technique, c’est très simple, le singe est en permanence « tenu en laisse » via une très longue corde et grimpe au sommet du palmier avant de cueillir les noix de coco mûres (il fait la différence entre les mûres ou pas mûres) en les faisant tourner sur elles-mêmes (à l’aide des mains et des pieds) jusqu’à rompre la tige et laisse ensuite tomber la noix de coco au sol. Quand c’est terminé, son maître regroupe toutes les noix qui seront récupérées par d’autres personnes et on passe au palmier suivant. Petite vidéo d’un mâle au travail :

Dans certains cas, la noix de coco est bien accrochée et beaucoup d’efforts seront nécessaires avant de parvenir à la cueillir. Voyez ici une petite femelle qui s’efforce de venir à bout de sa noix de coco :

J’avais déjà vu de telles images à la tv mais ici j’ai été étonnée par le rythme de travail des singes, à peine un palmier fini, on passe au suivant. Ça doit être très fatiguant et dès que le macaque s’arrête, son maître le rappelle à l’ordre pour qu’il reprenne le travail. Ici aussi rentabilité et compétitivité sont les maîtres mots ! Heureusement, après l’effort, quelques secondes de réconfort afin de se désaltérer.

DSC

DSC

Les cueilleurs sont payés 70 bahts (2,2 euros)/100 noix de coco coupées par le propriétaire de la plantation. On comprend donc pourquoi il faut couper un max de noix de coco le plus vite possible. Un singe est capable de cueillir quelques centaines de noix de coco par jour, certains disent même jusqu’à 1000.

Je n’ai pas voulu en savoir trop sur les conditions de dressage de ces macaques ni sur leur provenance (je pense qu’ils sont prélevés dans la nature en réservant un sort mortel à leur mère), j’ai préféré garder le souvenir de cette très belle rencontre avec ces gens simples et aimables qui m’ont permis de découvrir leur gagne-pain…

DSC

Publicités
Comments
One Response to “Singes cueilleurs de noix de coco”
Trackbacks
Check out what others are saying...


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :