Khao Yai National Park

Avant d’étudier les rongeurs vivant dans les massifs karstiques de Thaïlande, j’ai eu l’occasion d’étudier les macaques à queue de cochon du Parc National de Khao Yai en Thaïlande. C’est d’ailleurs de là que provient ma passion pour ce pays d’Asie du Sud-est et que m’est venue l’envie de poursuivre mes études par un doctorat se rapportant à la faune de Thaïlande.

526 1080

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de deux séjours de 4 mois (en 2006 et 2007), j’ai pu observer et suivre les macaques en forêt durant de nombreuses heures, ce qui m’a également permis de rencontrer d’autres animaux. Voici donc l’occasion pour moi de vous présenter ce parc et ses habitants…

626865

Le Parc National de Khao Yai est le premier parc national créé en Thaïlande, en 1962. Situé à environ 200 km au Nord-est de Bangkok, le parc s’étend sur quatre provinces situées au Centre et à l’Est de la Thaïlande (zone entourée de vert sur la carte), il s’agit des provinces de Saraburi, Nakhon Nayok, Prachinburi et Nakhon Ratchasima. La superficie totale du parc est de 2 168 km², ce qui en fait le troisième plus grand parc national de Thaïlande.

ty1

Le Parc National de Khao Yai, associé aux Parcs Nationaux de Thap Lan, Pang Sida et Ta Phraya ainsi qu’au Sanctuaire de vie sauvage de Dong Yai, a été déclaré Patrimoine Mondial de l’UNESCO en juillet 2005.

435

Petite présentation de la faune du parc…

Puisque c’est pour eux que j’étais là, commençons tout d’abord par les macaques à queue de cochon (Macaca nemestrina). Le groupe que j’étudiais fréquentait régulièrement les installations touristiques du parc et était donc relativement bien habitué à la présence humaine. Les macaques à queue de cochon ont un pelage gris-brun, la tête et le dos étant plus foncés que le ventre et les pattes. Chez les mâles, les poils forment une « crinière » autour de la tête, ceux-ci sont d’ailleurs beaucoup plus grands que les femelles. Leur queue en tire-bouchon leur a valu leur nom. Les macaques à queue de cochon sont arboricoles mais passent également beaucoup de temps au sol pour se déplacer et chercher leur nourriture. Des groupes rassemblant jusqu’à 150 macaques ont été observés à Khao Yai.

052

 

13831282

 

136

149414

 

 

 

 

 

 

 

Continuons avec d’autres primates présents à Khao Yai, les gibbons. Deux espèces de gibbons, le gibbon à toque (Hylobates pileatus) et le gibbon à mains blanches (Hylobates lar) vivent dans le parc (des hybrides entre les deux espèces ont été observés). Les gibbons se nourrissent de fruits, sont arboricoles et évitent systématiquement le contact avec le sol. Les gibbons sont monogames et vivent « en couple » sur un petit territoire où ils élèvent leur progéniture. Les limites du territoire sont « défendues » par des chants caractéristiques en duo du mâle et de la femelle.

Gibbon à mains blanches

924

 

Les autres stars de Khao Yai, ce sont les éléphants d’Asie (Elephas maximus) qui sont régulièrement observés le long de la route (enfin si on a de la chance… lors de mon premier séjour, je n’en ai vu aucun). Ils vivent en harde de 5 à 20 individus. Les éléphants consomment en moyenne 200 litres d’eau et 200 kg de nourriture (bambou, feuilles, herbe, fruits) par jour ! Moins de 250 éléphants vivent à Khao Yai.

018

DSC04505

 

Le parc abrite aussi deux espèces d’ours, l’ours noir asiatique (Ursus thibetanus) et l’ours malais (Ursus malayanus). J’en ai croisé un au détour d’un chemin mais pas eu le temps de le prendre en photo 😉 alors voici une photo prise au zoo !

349

Je suis également tombée nez à nez avec un chien sauvage asiatique (Cuon alpinus), magnifique ! Malheureusement il a détalé avant que je n’aie le temps de sortir mon appareil photo.

Les tigres seraient également présents à Khao Yai mais en très petit nombre et je n’en ai évidemment vu aucun…

Deux espèces d’écureuils peuplent les forêts de Khao Yai, l’écureuil géant (Ratufa bicolor) dont le corps mesure près de 40 cm et la queue 50 cm et l’écureuil de Finlayson (Callosciurus finlaysoni) dont la couleur du pelage est très variable d’un individu à l’autre.

Ecureuil géant

659

Ecureuil de Finlayson

 DSC

Le porc-épic (Hystrix brachyura) est lui aussi présent et n’hésite pas à venir voler dans les maisons toute nourriture comestible oubliée à  sa portée.

1457

Continuons avec les oiseaux et notamment la star de Khao Yai, le calao bicorne (Buceros bicornis), la plus grande des cinq espèces de calaos qui vivent à Khao Yai.

DSC

Et l’un des rares autres oiseaux que j’ai réussi à prendre en photo. Il s’agit peut-être d’un trogon à tête rouge (Harpactes erythrocephalus) mais je n’en suis pas certaine.

DSC

Maintenant quelques reptiles :

le python réticulé (Python reticulates),

938

le dragon armé des montagnes (Acanthosaura armata),

120

l’oriental whipsnake (Ahaetulla prasina)

DSC

le serpent peint à dos brun (Dendrelaphis pictus),

1431

le dragon d’eau indochinois (Physignathus cocincinus),

1007

et un jeune crotale des bambous (Trimeresurus albolabris).

450

Des insectes en vrac.

 

556 1562

 

 

 

 

 

 

 

129

558 565

On ne peut évidemment pas parler de Khao Yai sans parler des sangsues qui abondent en saison des pluies et recouvrent le sol de la forêt avant de se précipiter vers nos chaussures, assoiffées de sang…

995

Le Parc de Khao Yai est également réputé pour ces cascades et notamment Haew Narok Waterfall et Haew Suwat Waterfall (que l’on aperçoit dans le film La Plage avec Leonardo Di Caprio…)

Haew Suwat

1645

Haew Narok

1612

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :