Les massifs karstiques

Les massifs karstiques sont des affleurements de roche sédimentaire calcaire formés par des organismes marins il y a des millions d’années. A la suite de mouvements tectoniques, ces roches se sont élevées au-dessus du niveau de la mer et ont subi des phénomènes d’érosion particuliers qui ont sculpté ces paysages si caractéristiques. En effet, les karsts sont facilement reconnaissables par leurs falaises abruptes criblées de grottes et de puits. En Asie du Sud-est, les karsts couvrent une surface d’environ 400 000 km² dont 20 000 km² en Thaïlande.

 576  33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 292 046

Quel est l’intérêt des karsts ? Les karsts présentent un très haut intérêt biologique car ils fournissent une multitude de niches écologiques à des espèces animales et végétales qui se sont adaptées à ces conditions de vie très particulières. Les karsts abritent donc une faune et une flore caractéristiques ainsi qu’un grand nombre d’espèces endémiques, c’est-à-dire qu’elles ne se trouvent que dans les karsts et nulle part ailleurs ! Parmi ces espèces endémiques, on retrouve des chauves-souris et des rongeurs (dont notre fameux Leopoldamys neilli) mais aussi des mollusques et des arthropodes.

564  

Les karsts ont également une grande valeur culturelle. De nombreux massifs karstiques sont le lieu de croyances religieuses et des temples boudhistes y sont très souvent installés.

158

079 

028

 

Cependant, en dépit de ce grand intérêt biologique, les massifs karstiques sont très peu étudiés à l’heure actuelle et nos connaissances à propos de ces milieux sont très réduites, surtout en ce qui concerne l’Asie du Sud-est.

Malheureusement, les karsts sont des habitats vulnérables et sont actuellement menacés par les activités humaines. La principale menace qui pèse sur ces milieux est la destruction de l’habitat par les carrières et cimenteries, véritables moulinettes à karsts.

034  

Les massifs karstiques font aussi face à d’autres menaces telles que la déforestation, la pollution et la collecte de plantes et animaux endémiques par les populations locales.

Il est donc urgent d’améliorer nos connaissances à propos de ces milieux pour qu’ils soient protégés de manière plus efficace. En effet, en Thaïlande, seuls 20% des karsts sont officiellement protégés (et encore beaucoup moins en pratique) et ces pourcentages sont respectivement de 0, 1 et 7% au Cambodge, en Birmanie et au Vietnam !

Comments
4 Responses to “Les massifs karstiques”
  1. Hi Alice,

    My name is Nonn Panitvong. I have been studying endemic plants and animals of Saraburi for 5 years now. I’ve never seen your L. neili, yet, but I have caught Niviventer hinpoon, in that area. I hope you also found them, in your study area.

    I’m a Ph.d. student at Kasetsart U. and currently working with cave/karst gekko, Cyrtodactylus sumonthai as my thesis. It is nice to know you and hopefully we can corespond sometimes.

  2. Alice dit :

    Hi Nonn

    Thank you for visiting my blog and for leaving a comment, really nice to know you !

    Yes, I have also caught Niviventer hinpoon in Saraburi and Lop Buri provinces. It is too bad you didn’t catch any L. neilli in Saraburi. There is a lot of them there.

    Your study of Cyrtodactylus sumonthai seems to be interesting. What do you study exactly ? Genetic, morphology,… ? I will send you an email for more details, it could be interesting to discuss together !

    Alice

  3. Hi,

    I do study morphology of Cyrtodactylus (and Gekkonids in general)and so far have discovered a few new speices, the C. erythrops, is one example. But with C.sumonthai, I’m studying their ecology and their tolerant of habitat disturbance by human activities. I guess you are doing the same with L. neili? I hope to start my project early next year. Right now, I’m in the process of requesting for permit to do the study in protected area.

    Karstic system of Saraburi and Lopburi is full of endemic species, bird, mammal, reptile, plant, Isopod, snail, crab to name a few. It is nice to know that somebody is doing a torought study on one of the species there. We really need to work against time, as the habitat are being destroy everyday.

  4. Alice dit :

    Hi Nonn,

    I send you an email just right now.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :